Présents : François Bayrou (MoDem), Eva Joly (EELV), François Hollande (PS, PRG), Jean-Luc Mélenchon (FG), Hervé Morin (NC) et Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP)

 

Les thèmes abordés tournaient autour de l’engagement, du financement des associations et du dialogue civique. Parmi les mesures proposées par les candidats, on note la possibilité pour un jeune de 16 ans de pouvoir créer une association, l’instauration d’un statut de bénévole ainsi que la validation de l’acquis de l’expérience au sein d’une association. Un candidat a également proposé l’organisation d’une rencontre entre le président et les associations une fois par an. Il a également été question du rabais des niches fiscales pour encourager la générosité. Toutefois, les candidats ne se sont pas montrés aussi brillants que sur les problématiques économiques et financières …

Le monde associatif en trois mots …

Pour Nathalie Kosciusko-Morizet, il est « engagé, incroyablement divers et en pleine mutation ». François Hollande voit dans les associations « un intérêt général, un engagement citoyen et le fait qu’elles soient utiles ». Pour François Bayrou, les associations sont « fertiles, généreuses et nécessaires ». Eva Joly pense que le monde associatif est symbole d’ « engagement, de responsabilité et reflète la transparence, l’ethnicité et la diversité ». Pour Jean Luc Mélenchon « c’est compliqué, c’est comme sur facebook, c’est compliqué, il y a de l’amour et de l’adversité ».

En savoir plus sur associations depuis 1901