Pandat a eu la chance d’assister au dernier Club de l’Expansion ce jeudi 5 septembre.

 

Première intervention de qualité de Ludovic Subran chef économiste d’Euler-Hermes. Il indique notamment des pistes pour une meilleure allocation des aides d’Etat.
Il est incroyable d’entendre régulièrement des spécialistes indiquer que les solutions pour favoriser la croissance devraient consister à porter les efforts sur les secteurs marchands et exportateurs et non sur les secteurs « domestiques » comme l’immobilier.
Comme l’indique M. Subran « 1 milliard serait bien plus utile sur un incubateur technologique à Montpellier. »

La soirée s’est poursuivi par un long entretien entre l’ancien gouverneur de la BCE, Monsieur Jean-Claude Trichet et l’équipe du Club : Christophe Barbier et Philippe Manière.
Monsieur Trichet, n’a pas dérogé à sa légendaire prudence mais a confirmé sa stature d’homme de l’euro(pe) en affirmant son désir d’un plus grand fédéralisme politique tout en rappelant que ce n’est pas à la BCE de résoudre les problèmes de dettes publiques et de mener les réformes nécessaires pour y arriver.
A la question de Philippe Manière demandant si l’euro fort et les taux bas n’étaient pas à l’origine de la désindustrialisation et des bulles spéculatives, Monsieur Trichet a répliqué par des chiffres de création d’emplois et de croissance supérieurs en Europe qu’aux Etats-Unis.
La défense de son bilan est très présent dans son discours.

Nous avons pu voir que son successeur allait procéder à nouveau au rachat d’obligations souveraines; la BCE est aux manettes mais comme il le souligne une dernière fois cela ne corrigera pas la nécessité d’ajuster les politiques des états en ne vivant plus au delà de leurs moyens.

Merci encore à toute l’équipe du Club de l’expansion.