Pandat Finance a participé à son 1er Alter Mardi, organisé ce 13 novembre 2012 à la mairie du 9ème arrondissement de Paris.

 

Le débat du soir « Peut-on consommer bio et épargner idiot ? »

Dans le cadre de la semaine de la finance solidaire, ce débat était l’occasion de parler d’épargne solidaire et des projets visant à promouvoir ce type d’épargne.

Un exemple concret de financement d’une coopérative paraguayenne Manduvira, produisant du sucre AlterEco, mis en place par Oïkocrédit (partenaire de nombreux organismes de micro-crédit) nous montre les possibilités et réussites que l’on peut atteindre avec ce type d’épargne.

Pour y voir plus clair, Finansol a mis en place des labels qui mettent en avant les produits d’épargne solidaire et partenaires financiers qui les proposent, comme notamment le Crédit coopératif qui co-organisait ce débat et dont l’action s’inscrit toujours dans une démarche de responsabilité sociale.

Pandat Finance, qui cherche à promouvoir une finance plus saine, plus transparente et au service de l’économie réelle, se reconnait pleinement dans ces démarches et réfléchit à la meilleure façon de développer, avec ses partenaires bancaires, des offres d’épargne solidaire, peu risquées et simples, notamment pour tous ses clients issus du monde de l’ESS.

Merci donc au Crédit Coopératif, au Groupe SOS et à la mairie du 9ème arrondissement de Paris pour leur accueil et à bientôt pour un autre Alter Mardi !