La France aime-t-elle ses entrepreneurs ?

 

Lors de cette conférence, nous avons pu entendre les discours de personnalités quotidiennement confrontées aux problèmes rencontrés par les entrepreneurs, tel que :

  • Armelle Carminati, Présidente de la Fondation Accenture ;
  • Benoît Thieulin, Fondateur et Directeur de la Netscouade ;
  • Philippe Lemoine, PDG du Groupe Laser et Président du Forum Action Modernité ;
  • Philippe Vasseur, ancien Ministre, Président du Réseau Alliances et du World Forum de Lille.

Sur le sujet de l’entreprenariat, notre intuition prend le dessus et nous fait penser qu’il existe un certain désamour entre les français et les entrepreneurs. Cependant, ce sentiment peut être contesté par un sondage réalisé sur internet qui laisse présager le contraire.
A la question de savoir comment les français percevaient un entrepreneur le résultat est :

pandat-up-conference

 

Près de 90% ont une image positive des entrepreneurs. On semble bien loin du débat sur les «pigeons» !

En tant que start-up, Pandat a pu se faire sa propre opinion. Ce qu’il en ressort, c’est qu’il existe un fort engouement et un grand capital sympathie auprès des personnes que nous côtoyons au quotidien.
Pour Pandat, il ne fait aucun doute que les français et entrepreneuriat, c’est une love story épique avec de temps à autre quelques turbulences passagères.

Il ne faut pas oublier que même si plus de 500 000 entreprises sont créées chaque année en France, les grandes entreprises, notamment du CAC 40, sont quasiment toutes de très anciennes sociétés. La France favorise-t-elle uniquement les grandes entreprises ? En tout cas, il reste beaucoup à faire pour que des start-up françaises accèdent à des positions de leaders mondiaux comme on peut le voir aux USA (Google, Apple, Microsoft, etc…). Pourtant ce n’est pas le potentiel qui manque ! Tous les jours au contact de nos clients, TPE, PME et ETI, nous pouvons témoigner d’un potentiel brut qui ne demande qu’à être davantage développé.

Il est bon de rappeler que le mot « entrepreneur » est un mot français inventé par Jean-Baptiste Say. De quoi réconcilier, les français avec le monde de entrepreneuriat.