A travers un témoignage bref et transparent, le trésorier d’un investisseur institutionnel explique ses problématiques de placement de trésorerie et pourquoi Pandat s’est avéré être un partenaire de qualité dans l’optimisation de sa stratégie.

En plus des contraintes réglementaires, chaque structure entreprise, organisme HLM, mutuelle développe son propre regard sur la façon dont les liquidités doivent être gérées. Aujourd’hui, la SACD nous fait partager en toute transparence ses problématiques de trésorerie et la valeur ajoutée apportée par Pandat.

Pandat : qu’est-ce que la SACD et quelle est votre fonction ?

Mr Jean-Marc Kernaleguen : La SACD est la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques qui a pour mission de percevoir et de répartir des droits d’auteur. En tant que Responsable comptable et trésorier, je couvre entre autres la partie investissements.

Quels sont vos critères de placement ?

A la suite de la crise, nous avons mis en place une charte de gestion qui a été validée en 2009 par la direction générale et le conseil d’administration.

Depuis, cette charte encadre notre politique qui consiste à ne choisir que des placements très sécurisés en respectant des critères sur les ratings, sur la volatilité ou encore sur la contrepartie bancaire. En tant qu’investisseur prudent, nous pratiquons une gestion dite « de bon père de famille ». De fait, nous pensons qu’il vaut mieux risquer un manque à gagner plutôt que faire supporter des moins-values à la SACD.

Jusqu’à présent et surtout avant la crise, nous avions pour habitude d’aller sur des fonds obligataires car très sécurisés, très courts et donc très souples. Aujourd’hui, le compte à terme nous offre également une grande sécurité de placement mais les intérêts étant fixes et perçus annuellement, ces derniers ne correspondent pas toujours à nos besoins de cash, contrairement à un fonds pour lequel il est possible d’arbitrer plus facilement les fonds nécessaires à nos décaissements lorsque ceux-ci doivent être réalisés.

Quelle est votre démarche de placement ?

Concrètement, nous avons 2 démarches. Lorsque nous souhaitons placer, la première consiste à nous adresser directement à nos partenaires bancaires, c’est-à-dire une bonne quinzaine d’établissements.

L’autre démarche consiste à répondre aux prestataires qui nous approchent pour nous faire part d’opportunités. Avec ces nouveaux partenaires entrants, il est indispensable de vérifier leur adéquation avec les critères de notre charte de gestion, tout comme les produits qu’ils nous proposent (pas de volatilité, pas de risque).

De façon générale, nous avons plutôt tendance à nous tourner vers des produits proposés par des banques et des sociétés de gestion françaises.

Sollicitez-vous plusieurs partenaires bancaires ?

En réalité, partir à la recherche du meilleur taux ou de nouveaux partenaires prend beaucoup de temps, sans compter qu’obtenir le bon interlocuteur au bon moment n’est pas évident.

Sur la même problématique, la recherche d’opportunités de placements implique de mettre en place un tableau comparatif des différentes offres reçues, un travail plutôt long et fastidieux qui vient s’ajouter au temps consacré à la recherche initiale de partenaires.

Pas idéal non plus de contacter une dizaine d’établissements dans la journée lorsque nous disposons d’un temps très court pour placer.

Comment avez-vous accueilli l’approche de Pandat ?

L’approche de Pandat nous a plu lors du premier contact car leur offre en compte à terme correspondait vraiment à notre recherche. Un conseiller disponible et à l’écoute, un rôle de mise en relation bancaire et d’interface intégralement assuré, tout au long du processus.

Très appréciable également : les justificatifs nécessaires à la souscription d’un CAT (valables pour n’importe quelle banque en France) sont enregistrés dans un coffre-fort sécurisé en ligne, une bonne fois pour toutes. Lors des ouvertures de compte suivantes, plus aucune pièce à fournir et donc là encore un vrai gain de temps pour une étape plutôt fastidieuse.

Quel bénéfice retirez-vous de la solution Pandat ?

Concrètement, Pandat nous fait gagner beaucoup de temps. Ce n’est pas le seul avantage puisque après plusieurs transactions ensemble, nous avons également pu constater le sérieux de Pandat, société avec laquelle nous construisons désormais de vraies relations. Savoir que lorsque nous effectuons une demande auprès de Pandat, l’issue se traduira nécessairement par une proposition sérieuse et non par une mauvaise surprise, c’est une vraie satisfaction.

Afin de sécuriser nos placements de trésorerie, la diversification est un facteur à prendre en compte et Pandat nous a proposé un nouveau partenaire à chaque transaction. Pour ne rien gâcher, le rendement est également au rendez-vous.

Pourquoi la solution Pandat vous a-t-elle convaincue ?

Avec Pandat, nous gagnons vraiment du temps dans notre recherche de taux, notre recherche de partenaires, dans leurs comparaisons partout en France et dans le dépôt des justificatifs bancaires.

De plus, leurs partenaires bancaires sont des établissements reconnus et fiables, ce qui ajoute à la sécurité du placement.

Globalement, c’est une solution qui va à l’essentiel !

Quels adjectifs décrivent le mieux Pandat ?

Sérieux, direct, fiable.

Recommanderiez-vous Pandat à d’autres trésoriers ?

« En fait, je dirais bien non pour continuer à bénéficier de la primauté des opportunités de placement ! » [RIRE].

Plus sérieusement, nous avons sollicité Pandat à plusieurs reprises et ces expériences positives nous ont aujourd’hui amené à leur accorder notre confiance. Je ne vois donc aucun obstacle au fait de conseiller leurs prestations à une société du secteur du droit d’auteur ou tout autre investisseur institutionnel.

*Une question ou une demande spécifique ? Contactez-nous par mail et nous vous répondrons dans les meilleurs délais.*