Les fonds euros proposent à l’investisseur une possibilité de gagner un taux de rendement annuel assez stable et de profiter de la garantie en capital. Dans cet article, Pandat vous décrit les dernières tendances de leur performance dans un contexte de taux d’intérêt bas.

UN RENDEMENT ANNUEL EN BAISSE DE 2007 A 2014

Bien que le capital des fonds euros soit toujours garanti, on constate une baisse, voire une disparition, d’un taux de rendement minimum garanti pour 2015. Cela s’inscrit dans une tendance plus générale qui caractérise tous les fonds euros : la baisse de leur taux de rendement moyen de 4% en 2007 à 2,5% en 2014(1). On note quand-même que la performance des fonds euros de la sélection de Pandatest historiquement supérieure aux valeurs moyennes des fonds euros français.

 

fonds-euros-rendement-pandat-2015
Source : ACPR, Pandat

On explique la tendance négative sur les rendements des fonds euros par uncontexte de taux d’intérêt baissiers dans la zone euro. Cela implique que la rémunération des obligations est elle aussi en recul. L’impact négatif sur les fonds euros est ainsi inévitable car ils sont investis principalement en obligations de haute qualité (pour plus de 80% de leurs portefeuilles en 2014 en moyenne). En outre, les fonds euros peuvent tactiquement ne pas distribuer tous leurs bénéfices pour les conserver en réserve et pour pouvoir lisser les rendements dans les années à venir.

ALTERNATIVE AUX FONDS EUROS STANDARDS

Dans un contexte de taux durablement bas, plusieurs assureurs proposent une alternative aux fonds euros standards : les fonds euros dynamiques. Tout en conservant les principaux avantages des fonds euros (garantie en capital, effet cliquet(2) etc.), ils offrent une possibilité de gagner un rendement plus élevé grâce à leur souplesse de gestion et l’ouverture plus importante vers les actifs diversifiés. A titre d’exemple, les fonds euros dynamiques proposés par les partenaires de Pandatont affiché un taux de rendement annuel net de frais de 3,8% entre 2012 et 2014, contre 2,9% pour notre sélection des fonds euros standards.

LES FONDS EUROS : INQUIÉTUDE DES AUTORITÉS

C’est au dernier trimestre de 2014 que le gouverneur de la Banque de France a appelé les assureurs qui gèrent les fonds euros à la prudence et à la réduction de rémunération. Malgré la baisse du rendement des fonds en 2014, celle-ci est jugée insuffisante par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution dans son étude de l’assurance vie en 2014. Le rendement des fonds euros reste très supérieur au taux du Livret A (1,25% puis 1% en 2014 et 0.75% le 1er août 2015) mais aussi aux taux des emprunts d’Etat de haute qualité que les fonds achètent.

Quelle est la raison de cette inquiétude des autorités ? En affichant un taux de rendement tellement attractif, les fonds euros attirent davantage de collectes qu’ils investissent en produits de taux sécurisés mais très peu rémunérateurs. On observe en plus une forte corrélation négative entre les collectes de l’assurance vie et les collectes sur le Livret A. Elle est la plus frappante lors des périodes qui suivent la révision de son taux. Dans un contexte actuel, les nouvelles collectes des fonds sont investies en actifs offrant des taux bas, ce qui peut entraîner une dilution ultérieure des rendements des fonds euros.

 

taux-livret-a-pandat
taux-livret-a-pandat

Source : FFSA

UN RENDEMENT ANNUEL EN BAISSE DE 2007 A 2014 MAIS UN OUTIL DE PLACEMENT QUI RESTE ATTRACTIF

Ainsi, malgré la baisse progressive du rendement des fonds euros, cet outil de placement reste attractif grâce à la rémunération élevée en 2014 par rapport à d’autres produits d’épargne assez sécurisés. Il faut quand-même être vigilant quant aux perspectives des fonds euros à cause du risque que peut entraîner la remontée rapide des taux d’intérêt européens. Pandat vous propose de vous adresser à vos conseillers pour obtenir plus de renseignements sur les options de placement disponibles.


1 Les taux de rendements nets de frais pour les fonds euros français selon l’ACPR.2 L’effet cliquet désigne la garantie que les bénéfices de l’année écoulée sont acquis définitivement (pas de risque de perte des gains réalisés).