Dans son article récent, LesEchos.fr présente les dernières données sur les fortes collectes nettes de l’assurance vie : celles-ci sont déjà au-delà de 12 Md € au premier semestre 2015. Comment les collectes sont-elles réparties entre les différents supports ? Quelle est la raison de ces afflux remarquables ? Pandat vous propose une analyse de l’article et ses commentaires.

Une collecte de l’assurance vie en plein essor

Le mois de juin 2015 est le 18ème mois consécutif de collecte nette positive sur l’assurance vie. Imaginons que cette dynamique va se poursuivre :LesEchos.fr estime que dans ce cas-là, les collectes nettes totales pourraient atteindre plus de 21 Md € en 2015. Une situation à ne pas exclure. Pandat précise que les collectes nettes de l’assurance vie ont augmenté de 80% en 2014. Mais pour les supports en UC, elles ont plus que triplé* ! La dynamique particulièrement forte des UC se prolonge en 2015 : selon LesEchos, au premier trimestre 2015, les cotisations brutes envers les UC ont haussé de 36% par rapport à la même période de 2014. Les UC représentent déjà 20% des cotisations brutes envers l’assurance vie.

Raison de la dynamique remarquable

A quoi cette tendance remarquable est-elle due? Comme l’explique LesEchos, c’est tout d’abord dû à la faiblesse des taux d’intérêt référentiels : elle pousse les épargnants à aller chercher des solutions plus rémunératrices. A titre d’exemple, bien que le gouvernement français ait retardé la baisse du taux du Livret A jusqu’en août 2015, il reste durablement inférieur aux rendements moyens versés aux investisseurs en assurance-vie:

 

assurance-vie-rendement-pandat-2015
Source des données : l’ACPR

 

Entre fonds euros et unités de compte

Compte tenu de ces écarts de rendement, les épargnants se tournent massivement vers les fonds euros proposés par les assureurs. Par ailleurs, les UC ont historiquement offert une rémunération beaucoup plus élevée que celle du Livret A mais aussi plus forte que celle des supports en euros : selon les différentes estimations, les UC ont en moyenne apporté autour de 5-6% net de frais à leurs investisseurs en 2014, contre 2,5% pour les fonds euros et 1,1% en moyenne sur l’année pour le Livret A. L’attractivité de l’assurance vie, notamment des supports en UC, est donc bien notée par les épargnants qui y déposent stablement plus d’argent qu’ils en retirent.

Ainsi, pour ne pas manquer la possibilité de gagner des rendements plus intéressants des UC, n’hésitez pas à passer par Pandat et souscrire à un contrat de capitalisation auprès des assureurs !

*Selon le rapport de l’ACPR publiées en juillet 2015; les calculs pour un échantillon des principaux organismes d’assurance vie français.