Quelles catégories des fonds de droits français ont collecté le plus au deuxième trimestre 2015 ? A quoi cette situation est-elle due? Suite aux dernières données d’Europerformance présentées par Option Finance*, Pandat vous propose un résumé des résultats des fonds qui pourrait vous donner une idée sur le choix des catégories des fonds en UC dans le cadre de contrats de capitalisation.

gestion-collective-française

 

L’évolution des encours des fonds, dont plusieurs sont proposés en Unités de compte (UC) tient à la fois à la performance récente des marchés financiers et à leur collecte nette auprès des investisseurs.

Fonds performance absolue et immobilier : les leaders de la progression des encours

Bien que les encours globaux de la gestion collective française soient en baisse par rapport au premier trimestre 2015, on remarque que deux catégories des fonds ont vu leurs encours augmenter : les fonds de performance absolue (+ 3 464 M€) et les fonds immobiliers (+ 724 M€). La progression de leur encours est portée par un important montant des souscriptions nettes des investisseurs.
Cette tendance semble être liée à la recherche des investisseurs de solutions qui sauraient bien performer face à une volatilité élevée et des incertitudes sur les marchés européens (une remontée des taux depuis avril, des inquiétudes sur le Grexit…). La première catégorie (fonds de performance absolue) a l’objectif d’enregistrer des gains quelle que soit l’évolution des marchés : par définition, leur performance ne devrait pas dépendre de façon significative des évolutions positives ou négatives des marchés**. La deuxième catégorie (fonds immobiliers) propose habituellement des rendements annuels stables et non-négligeables. Ces deux catégories pourraient ainsi répondre aux besoins actuels de plusieurs investisseurs.

Chute de la collecte des fonds de trésorerie, collecte positive pour les fonds immobiliers

La catégorie des fonds de trésorerie (autrement dit, des fonds monétaires) a enregistré près de 5 700 M€ de rachats nets au deuxième trimestre. Pas de surprise, compte tenu du contexte des taux courts négatifs dans la zone euro. Néanmoins, cette famille de fonds représente toujours la plus grosse part des encours de la gestion collective française (près de 33%, cf. graphique ci-dessous).

Quant aux fonds diversifiés, bien que leurs encours soient en baisse du fait des mauvaises performances boursières (tension sur les marchés obligataires), ils sont en deuxième position par le montant de souscriptions nettes (+1 731 M€), derrière les fonds de performance absolue. Les investisseurs semblent avoir privilégié les avantages que pourraient apporter la diversification du portefeuille réalisée par ces fonds.

encours-fonds-gestion-collective-pandat-2015
Sources : Option Finance n°1328-1329 – 27 juillet 2015, d’après le rapport publié par Europerformance – a SIX Company.

La performance des fonds en repli, mais avec des exceptions

Face à de fortes tensions liées au dossier grec, la performance de plusieurs catégories des fonds s’est contractée au deuxième trimestre. Dans ce contexte difficile pour la gestion collective française, on peut quand même trouver des classes des fonds qui ont réussi à délivrer des rendements positifs sur le trimestre. Ce sont notamment certaines sous-catégories des fonds diversifiés et des fonds en gestion flexible euro (de l’ordre de +0,5%).

Ainsi, au deuxième trimestre de 2015 les investisseurs ont privilégié les fonds qui pourraient délivrer de la performance face à un effet marché globalement négatif pour la gestion collective française. Et non sans raison : bien que peu nombreux, les fonds qui ont eu un rendement positif se trouvent notamment dans des sous-catégories des Diversifiés et Flexibles.

Pour profiter d’un vaste choix des fonds en UC de toute catégorie, passez par Pandat en souscrivant aux contrats de capitalisation des assureurs !

** Selon le Guide d’élaboration des prospectus des OPCVM par l’AMF.