Cette semaine, la Lettre du Trésorier consacre un dossier #Fintech. David Guyot a été interrogé afin de parler de la relation Fintech / acteurs traditionnels.

Ce dossier réalisé par Arnaud Brunet a choisi de dresser dans le magazine La Lettre du Trésorier n°331 un dossier sur les Fintech, les « perturbateurs » de la finance traditionnelle.

La fintech dans le monde en quelques chiffres

  • 12.2 milliards de $ en 2014
  • 3 milliards au 3ème trimestre de 2015
  • 12 000 Fintech recensées
  • représente 1 % dans le domaine du prêt
  • 2% dans le domaine de la tenue de compte
  • 6% dans le domaine des paiements

Banques et Fintech : amis ou ennemis ?

– Alors qu’au Royaume Unis les fintech ont connu un sacré coup de pouce de la part des autorités publiques, la France elle est toujours en recherche de soutien concret…et ça avance ! Seulement, nos voisins les anglais de prendre un sacrée longueur d’avance qu’il sera difficile à rattraper !
– Les banques françaises se montrent de plus en plus bienveillantes concernant ces perturbateurs et investissent dans les entreprises de demain tandis que les plus réticentes observent le phénomène et attendent. Il s’agirait de ne pas être trop peu réactives et de procéder au grand virage numérique après tout le monde.