Cette semaine, l’Agefi Hebdo a sorti un dossier spécial Fintech. Comment font-elles pour trouver leur place en France ? Comment penser croissance et partenariats pour durer ? Est-le début d’une consolidation ?

partenariats

2016 et bel est bien l’année des partenariats entre la fintech française

Lendix a racheté Finsquare
Smart Angels a conclu 3 accords avec Allianz, Fortuneo et BNP Paribas
Slimpay avec la plate-forme américaine de facturation Zuora
Pandat avec Finexkap, le leader en affacturage en ligne et avec Bolden, un acteur sérieux du crowdfunding.

Pourquoi ces partenariats ?

Pour « solidifier son offre, structurer son organisation, trouver d’autres canaux de distribution » précise l’Agefi. En effet, le but de tous est le même : Proposer le meilleur à ses clients et mettre à profit les qualités de toutes les sociétés partenaires pour y parvenir.  Il s’agit de véritables contrat de confiance qui s’inscrivent dans une mouvance où les sociétés françaises ont compris l’intérêt de construire ensemble ce qui fonctionne déjà ailleurs.

 

Comme le précise l’Agefi, certains acteurs puissants l’ont déjà compris : la BPCE a racheté  le Pot Commun, Tagpay a elle vendu une partie de sa société a la Société Générale … Les banques ne sont pas passées à côté du phénomène, il est temps pour elles d’investir dans l’innovation et de proposer au côté des Fintech le meilleur, toujours le meilleur.

Pour voir l’article dans son intégralité, c’est ici : 

pdf