La France sera-t-elle en meilleure santé en 2017  ? C’est en effet ce qu’annonce la hausse des prix à la consommation de 0.3% en décembre par rapport au mois de novembre (INSEE). Après 2 ans d’inflation quasiment nulle, cette augmentation se poursuivra t-elle cette année ?

La hausse des prix à la consommation : un phénomène européen.

L’ère des taux négatifs dans laquelle la France est entrée en 2016 semble résolue : les prix à la consommation ont augmenté de 0.3%en décembre par rapport à novembre (selon INSEE). Sur un an, on atteint une hausse de 0,6% contre 0.5% un mois plus tôt. Ce phénomène s’étend à toute l’Europe : « L’indice des prix harmonisés (IPCH) a pour sa part progressé de 0.8%, soit son rythme le plus élevé depuis mai 2014 » (Le Figaro)

Pourquoi cette hausse arrive-t-elle maintenant ?

A l’origine de cette hausse de l’inflation, on trouve….

  • Le rebond des prix de l’énergie notamment et surtout via la hausse des cours du pétrole actuellement proches de 55$ le baril.
  • La hausse saisonnière des prix de services (due en majorité aux transports aériens)
  • Et bien entendu, la politique monétaire accommodante de la Banque Centrale Européenne qui porte ses fruits ! Nous sommes bien loin de l’objectif des 2% annoncés depuis début 2016, mais le processus semble porter enfin ses fruits pour nous éloigner du scénario de la spirale déflationniste.

Vers un retour fragile de l’inflation ?

En effet, les actions de la BCE pour atteindre les 2% d’inflation d’ici fin 2017 ne semblent pas assez concluantes. Le retour de l’inflation à un niveau modéré reste fragile précise Eric Heyer, économiste à l’Observatoire français des conjonctures économiques. Cette hausse dépend en grande partie de la composante énergie, soit des prix du pétrole. Cependant, ces prix devraient se stabiliser au cours des prochains mois.

A priori, nous devrons atteindre les 1% d’inflation en rythme annuel en juin 2017. Pour l’ensemble de l’année 2017, si le Gouvernement prévoit une hausse de 0.8%, la Banque de France semble plus optimiste et annonce elle une progression de 1.2%.

Une hausse dangereuse pour les français ?

Cette légère reprise de l’inflation pourrait porter préjudice au pouvoir d’achat des français : les salaires ne devraient pas accélérer en 2017.

Ainsi, oui, c’est une bonne nouvelle : après 2 ans d’inflation quasi nulle, les prix à la consommation augmentent enfin. Cependant, nous assistons à un phénomène en grande partie liée à un « facteur exogène » soit la hausse des prix du pétrole qui risque de connaître dans les prochains mois une nouvelle période de stabilité. Notons que la baisse du chômage pourrait avoir quelques effets positifs sur l’inflation : les français, plus confiants en l’avenir, réduisent leur épargne pour consommer davantage.

Comptons donc sur la politique monétaire de la BCE qui agit doucement mais sûrement sur l’ensemble du territoire européen afin d’atteindre au plus vite les 2% d’inflation.