Le mois de janvier touche à sa fin. Peut-être constatez-vous avec résignation que certaines de vos bonnes résolutions prises le 1er janvier n’ont même pas tenu un mois…

Il est encore temps de rattraper le coup en vous promettant de mieux gérer votre trésorerie !

Voici 4 engagements que vous pouvez prendre dès aujourd’hui et qui amélioreront votre trésorerie, augmenteront votre visibilité et doperont votre résultat financier. Adoptez-les en 2020 !

Résolution #1 : En 2020, je réduis le délai de paiement clients

L’une des variables les plus déterminantes du niveau de trésorerie, c’est le besoin en fonds de roulement, issu du décalage temporel qui existe entre le paiement des fournisseurs et le paiement des clients. Plus les clients payent tard, moins vous avez de trésorerie.

L’indicateur à suivre sera le DMP, le délai moyen de paiement (en anglais, le DSO, Day Sales Outstanding). Il représente le nombre de jours de chiffre d’affaires moyen stocké sur le compte bancaire de vos clients plutôt que dans votre trésorerie.

Même si vous n’avez pas forcément les moyens d’exiger un paiement immédiat à vos clients, vous pouvez tout de même faire un travail en interne : facturez sans tarder et relancez sitôt le délai légal dépassé. Cela améliorera déjà votre DMP.

Résolution #2 : En 2020, j’améliore les prévisions de trésorerie

Faire des prévisions de trésorerie, c’est déterminer comment les liquidités de l’entreprise évolueront dans le futur. C’est prévoir le montant futur du compte bancaire, mais aussi les placements qui seront réalisés et les financements qui seront à chercher.

Des bonnes prévisions permettent de calibrer les financements (à quel moment, à quel montant) au plus juste, et de réduire leur coût. Elles réduisent la fréquence et l’ampleur des découverts et offrent une meilleure visibilité pour placer la trésorerie.

Mettre en place un système efficace de prévisions de trésorerie ou pour améliorer l’existant est une tâche parfois complexe car transversale à différents services de l’entreprise. Ne vous dispersez pas ! Concentrez-vous sur une étape en particulier.

Par exemple, la collecte des prévisions (chaque service de l’entreprise impliquée dans la trésorerie doit contribuer, puis éventuellement ajuster les prévisions au fil de l’eau), ou encore le processus de réconciliation entre les prévisions et les flux de trésorerie effectifs, la consolidation, le reporting…

Il est facile de se perdre dans les détails. Gardez toujours à l’esprit le rapport coût/bénéfice : inutile de mobiliser tout un service pour obtenir des prévisions à l’euro près quand une estimation grossière est suffisante !

Résolution #3 : En 2020, je segmente ma trésorerie

Vos prévisions de trésorerie à long terme révéleront peut-être l’existence l’existence d’une poche de trésorerie durable, qui restera présente sur les comptes au-delà du cycle d’exploitation mensuel ou annuel.

Il peut s’agir de financements que vous avez mobilisés par précaution et qui restent « dans les coffres » en tant que réserve de secours, d’un besoin réglementaire, voire d’un souhait de l’actionnaire !

Cette poche de trésorerie durable présente une opportunité : l’idée est de la cantonner et de profiter de sa durée longue pour la placer de façon plus rentable que sur des placements à court terme au rendement nul.

Une fois cantonnée, vous devez qualifier cette trésorerie en vous posant quelques questions qui orienteront votre recherche de placements :

  • Pouvez-vous avoir besoin de ces fonds du jour au lendemain ?
  • S’ils sont placés, pouvez-vous accepter un préavis pour le récupérer ?
  • Une garantie en capital totale est-elle nécessaire ?
  • Pouvez-vous accepter des variations de valeur ?
  • Tolérez-vous une garantie à une échéance donnée plutôt que quotidiennement ?

Résolution #4 : En 2020, je deviens infidèle

Un contrat bancaire n’est pas un contrat de mariage : la banque reste un prestataire de services et il est tout à fait légitime de faire fonctionner la concurrence.

Certes, sur certains produits, il est difficile d’être infidèle. On n’improvise pas la migration du compte duquel partent les salaires ! En revanche, pour les placements c’est bien plus simple : un simple virement suffit, sans devoir changer de banque.

Comment connaître les meilleures offres de placements ? Comme pour les emprunts immobiliers, passez par un courtier ! C’est l’occasion d’obtenir les meilleurs taux sur les placements bancaires, mais aussi d’élargir vos horizons avec des idées trop peu utilisées comme le contrat de capitalisation ou les SCPI.

Pandat, courtier spécialiste des placements de trésorerie d’entreprise, vous offre les meilleures solutions de placement grâce à son réseau de plusieurs dizaines de partenaires financiers. Le service est gratuit : profitez-en !

[maxbutton id= »3″]