Tout dirigeant d’entreprise ayant à disposition de la liquidité doit faire un choix permanent : investir dans le développement de sa société ou sécuriser les fonds afin de constituer un matelas de sécurité. C’est encore plus vrai dans la période actuelle où l’incertitude est telle que les décisions à prendre ne sont jamais évidentes et la prudence l’emporte souvent. Mais faut-il pour autant laisser dormir ce capital qui finalement devient un poids plus qu’une chance ?

 

Une situation incertaine

Les récents mouvements de marché en ont d’ailleurs effrayé plus d’un. Et pour cause : à la mi-mars, le CAC40 avait perdu près de 40% depuis le 1er janvier 2020 ! Il s’est repris depuis, affichant une perte de “seulement” 18%*… Certains marchés ont fait pire, d’autres s’en sortent mieux.

Dans tous les cas, la volatilité a mis un coup d’arrêt à l’optimisme ambiant qui régnait jusqu’alors sur les marchés. 
D’autre part, certaines entreprises bénéficient déjà du Prêt garanti par l’État mis en place pour soutenir leur financement et sauver ainsi une partie de l’économie. Accordée sur une période maximale de cinq ans, la gestion de cette nouvelle liquidité peut représenter un challenge pour un directeur financier soucieux d’optimiser sa trésorerie.
La problématique de placement d’excédents reste la même : si rien n’est fait, la société perd fatalement de l’argent, car l’inflation jouant son rôle, les coûts augmentent.

 

Des solutions existent 

En ces temps brumeux, sécuriser la grande partie de sa trésorerie tout en obtenant une rémunération correcte reste la solution optimale – et recommandée. Il existe pour cela des produits comme les comptes à terme (CAT) ou dépôt à terme (DAT) qui sur une durée définie procure un intérêt non négligeable contractualisé, tout en garantissant le capital.
Sur le court ou moyen terme – de quelques mois à 10 ans – ces mécanismes répondent aux besoins de sécurité et de liquidité des entreprises ou associations.
A défaut d’investir sur l’avenir, il est important de maintenir ses capacités intactes et ainsi de faire travailler sa trésorerie. Plus qu’une possibilité bancaire ou un choix opportun, c’est un devoir d’en profiter.

 

Rester à l’affût des opportunités  

Si ces solutions bancaires permettent de limiter les dégâts et de ne « pas perdre d’argent” – à juste titre – elles ne représentent pas en revanche un investissement performant sur le long terme.
Par ailleurs, il est intéressant de constater que de nombreuses fortunes se sont bâties à des périodes où tout semblait perdu. En d’autres termes, savoir saisir les opportunités quand elles se présentent est une aptitude primordiale pour tout décideur.
Afin de mettre en application ces différentes stratégies, les contrats de capitalisation peuvent être utiles. Équivalents à l’assurance-vie, les marchés visés sont variés : actions, obligations, immobilier. A travers ce type de fonds vous accédez non seulement à l’actif général de l’assureur, le fonds euro garanti en capital, mais aussi à un univers d’investissement dynamique qui donnera un coup de fouet à votre trésorerie. Il est évident que le risque associé est plus important et il sera bon de s’orienter sur le long terme pour ces types d’investissement.

 

Diversifier ses sources de performances

Sur le marché de l’immobilier, les SCPI ou OPCI, accessibles également sur le contrat de capitalisation, permettent de s’exposer à une classe d’actifs “réelle” sans les contraintes de gestion. La « pierre papier” comme on l’appelle procure par ailleurs des revenus récurrents avec un rendement net compris généralement entre 3% et 6%**. Il s’agit donc d’une solution attrayante de placement de trésorerie sur long terme.
Mais ce n’est pas tout. Dans des environnements de marché incertains, comme c’est le cas en ce moment, d’autres possibilités s’offrent à vous : les investissements sur mesure ou produits structurés constituent des outils essentiels de moteur de performances. Modulables selon plusieurs critères de risque, rendements et horizons de placement, ils apportent à votre trésorerie de nouvelles possibilités d’investissement.
Votre consultant expert Pandat Finance vous guidera dans tous les cas dans le choix de la ou des solutions les plus pertinentes suivant la situation et les objectifs de votre entreprise.
Tout compte fait, Covid-19 ou pas, là n’est pas la question. Il y aura toujours des événements de marché imprévisibles. Il y aura toujours des aléas économiques et des situations délicates… Et il faudra toujours pouvoir gérer sa trésorerie à différents niveaux, sur des horizons de temps variés. Les instruments financiers adaptés en fonction de chaque situation demeurent. La responsabilité en revient au dirigeant d’en user abondamment, et à bon escient.
 
* Au 09/07/20
** Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.