La période fiscale est tout sauf une sinécure. Que ce soit pour les cabinets comptables, mais aussi pour les chefs d’entreprises. Une fois bouclée souffle alors comme un léger vent de répit estival. Et pourtant,  avant de prendre un repos bien mérité, il reste une étape décisive : l’heure du bilan éclairé ! 

« C’est à la fin du bal qu’on paie les musiciens », cette expression prend tout son sens en fin de période fiscale lorsque l’expert-comptable convie ses clients à un rendez-vous de bilan. Bien souvent, par manque de temps ou en pensant simplement que cette entrevue n’a pas grand intérêt, de nombreux chefs d’entreprises ne considèrent pas cet entretien à sa juste valeur. Ou alors ils se contentent d’un simple échange par e-mail. Pourtant, ce moment pourrait être crucial pour l’avenir financier des entrepreneurs. 

L’expert-comptable, le « médecin de famille des chefs d’entreprises ». 

L’expert-comptable est le premier consultant du dirigeant d’entreprise, son rôle n’est pas seulement de tenir des comptes, il se doit aussi de conseiller stratégiquement ses clients. Pour bien comprendre ce rôle essentiel, nous aimons parfois utiliser l’analogie médicale. L’expert-comptable est un peu le médecin de famille d’une entreprise. C’est un interlocuteur privilégié qui ausculte, anticipe et connaît  tous les détails de la santé financière d’une affaire. Ses points forts, ses points faibles, ses possibilités d’améliorations, ses zones grises… Il connaît  les antécédents de l’entreprise, son parcours, il peut ainsi au mieux appréhender des futurs symptômes financiers de par sa position presque omnisciente. 

De par ce rôle unique, l’expert-comptable est le plus à même de conseiller un chef d’entreprise sur ses possibilités de placements. D’autant plus si son cabinet est équipé d’un outil qui centralise les données comptables de ses clients de manière automatique. En effet, certains logiciels de comptabilité comme Inqom utilisent l’Intelligence Artificielle afin de proposer à l’expert-comptable, et in fine au chef d’entreprise, des bilans et des tableaux financiers en temps réel tout au long de l’année. Après la période fiscale, ce type d’outil met à la disposition de l’expert-comptable une batterie d’indicateurs ultra-fiables.

Le BFR, l’indicateur clef pour vos futurs placements 

Indicateur clef pour connaître  la bonne santé d’une entreprise, le BFR était auparavant disponible précisément une fois les comptes clôturés. Désormais, grâce à des tableaux de bords en temps réel, l’expert-comptable peut avoir à chaque moment de l’année un instantanée des différents flux de trésorerie. Que ce soit le niveau des stocks, les créances clients et les dettes fournisseurs, tout ce qui influe sur le BFR d’une entreprise est désormais accessible avec une précision d’orfèvre. La fin de la période fiscale est d’ailleurs un moment charnière pour apprécier cet indicateur puisqu’il permet de connaître  les actifs et les passifs de l’entreprise. De ce fait, c’est le moment idéal pour savoir si un excédent de trésorerie est disponible. Si c’est le cas, l’expert-comptable conseillera alors à ses clients de placer cet argent selon une stratégie réfléchie. En effet, à quoi bon avoir de l’argent dormant, quand celui-ci peut-être investi. Mais au-delà d’investir, l’expert-comptable sait, grâce au BFR et à son expertise métier, le plan d’investissement le plus adéquat en fonction de la spécificité financière de chaque entité. Une association, une PME, une holding ou une start-up n’auront pas les mêmes attentes, les mêmes besoins et les mêmes possibilités. 

C’est à ce moment que l’expert-comptable peut faire appel ou diriger son client vers un courtier spécialisé. Courtier expert en placement de trésorerie  , Pandat Finance est régulièrement contacté par des cabinets comptables qui recherchent des solutions de placement pour leur propre excédent de trésorerie.  Séduit par notre qualité de service et par nos solutions de placements, les meilleures du marché, grâce à la mise en concurrence de plus de 100 partenaires financiers, ils n’ont alors aucun mal à nous recommander  auprès de  leurs clients. 

À l’image de l’expert-comptable, Pandat joue également, dans un sens, le rôle de médecin de famille auprès des entreprises, mais cette fois-ci dans le domaine bien spécifique du placement financier. Auparavant, le chef d’entreprise se tournait plutôt vers des acteurs bancaires pour avoir accès à des offres de placements ou de financement. En faisant confiance à un spécialiste comme Pandat, le chef d’entreprise n’a plus accès aux propositions d’une unique institution financière mais de dizaines, en France ou à l’international. En plus de cette multiplicité de choix, qui est un réel avantage puisqu’il permet à une entreprise de forcément trouver chaussure à son pied, le chef d’entreprise a accès à une expertise et un accompagnement spécifique.  En matière de placement, il n’existe pas de modèles préconçus, c’est encore une fois la particularité d’une affaire qui doit guider le placement. Doit-on se positionner vers une solution de placement à court, moyen ou long terme ? Est-il plus adéquat pour une PME en pleine croissance de se tourner vers des comptes courants rémunérés, descomptes à terme progressifs ou des produits structurés ? En fonction du plan d’attaque établi par le comptable, Pandat propose alors le sien pour une synergie financière optimale. Chefs d’entreprises, n’ayez plus peur de faire confiance à vos deux partenaires privilégiés, vos deux médecins de famille.