Sans surprise, la rémunération des placements à capital garanti versée en 2021 sur les contrats détenus en 2020 a subi la loi du marché : avec un taux des bons du Trésor français à 10 ans en territoire négatif une bonne partie de l’année dernière, les rendements des placements sécurisés ne pouvaient que baisser. Ainsi, les taux des comptes à terme, comptes sur livret ou autres fonds euros peinent à satisfaire les investisseurs, avec  des rendements qui atteignent, au plus, les 0.80 % sur 5 ans. Mais peut-on encore parler d’investissement à ces niveaux de non-performance ?

Pour donner de la couleur à leurs excédents de trésorerie, les chefs d’entreprise et décideurs financiers ont eu le nez creux en misant sur les marchés actions, l’immobilier ou encore les produits structurés. Cette année ne sera d’ailleurs pas différente de la précédente tant les perspectives des taux directeurs paraissent peu réjouissantes.

CONTRAT DE CAPITALISATION : FLEXIBILITÉ ET PERFORMANCE

Dans un contrat de capitalisation il est possible de placer une partie de ses liquidités sur le fonds en euros garanti en capital par l’assureur. En 2020 le taux moyen distribué sur les fonds euros s’est établi à 1,30 %*. Ce chiffre était de 1,46 % en 2019 et de 1,80 % en 2018. Cette tendance baissière reflète l’environnement de taux bas actuel.

En revanche, les unités de Compte (UC) ont permis de dynamiser sensiblement les allocations d’actifs. La variété des UC généralement disponibles dans un contrat de capitalisation permet par ailleurs une bonne diversification. Ainsi il est possible d’être exposé aux marchés actions, obligataires, monétaires ou immobiliers à travers divers types de supports financiers. Les produits structurés peuvent également intégrer cette enveloppe d’investissement.

Pour un aperçu des performances potentielles, tournons-nous vers les marchés actions. En dépit de la pandémie mondiale de Covid-19, le S&P500 – indice phare américain incluant 500 des plus grosses capitalisations mondiales – a eu une performance de 15,76 % en 2020. Ce nombre monte à 17,88 % avec dividendes réinvestis. 

En prenant plus de recul, les résultats restent très convaincants : la moyenne annuelle sur une période de 10 ans est de 9,20 % pour le S&P500 depuis près de 140 ans. Entre 2010 et 2020 par exemple, le rendement annuel moyen a été de 13,60 %. Le risque de perte en capital restant cependant présent, il convient donc de se projeter sur plusieurs années afin de tirer parti des marchés actions.

SCPI : INCONTOURNABLES

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier constituent un pilier indéniable de toute gestion de trésorerie d’entreprise à long terme. Avec un rendement moyen en 2020 de 4,18 %** (TDVM ou taux de distribution sur valeur de marché), ce type d’investissement reste un des meilleurs placements en termes de couple rendement/risque. En effet, on parle bien ici d’immobilier physique même si l’on utilise le terme pierre papier pour désigner les parts de SCPI. Celles-ci sont adossées à de la vraie pierre atténuant ainsi le risque réel de perte.

Si l’on considère l’impact négatif des mesures restrictives de confinement, notamment sur les SCPI de commerce et d’hôtels, nous constatons que le marché a tout de même bien résisté à la crise, tiré par les SCPI de santé et de bureaux en particulier.

D’autre part, n’oublions pas que la revalorisation des prix de parts a été de 1,12 % (VPM ou Variation du Prix Moyen). Cela nous donne un rendement total de 5,30 % pour l’année 2020.

La force des SCPI réside en outre dans la diversification possible en termes de typologie – bureaux, commerce, résidences seniors, laboratoires, hôtellerie, logistique – et de zones géographiques – région parisienne, province et autres pays européens comme l’Allemagne, les Pays-Bas ou le Royaume-Uni.

Enfin, les placements immobiliers peuvent aussi être réalisés au travers d’OPCI (Organisme de Placement Collectif en Immobilier) ou de SCI (société civile immobilière). Les OPCI fournissent une exposition large au secteur puisqu’ils peuvent être investis sur des actifs immobiliers diversifiés comme les SCPI, des biens immobiliers en direct, des foncières cotées et des valeurs mobilières. Ils offrent également une meilleure liquidité que les SCPI avec des rendements avoisinant, sur le long-terme les 5 %. Cependant, en 2020, les revenus de placements immobiliers en OPCI n’ont que rarement dépassé les 0%, voire atteint des valeurs négatives…

Pour plus d'information sur les SCPI, contactez nous !

PRODUITS STRUCTURÉS : DU RISQUE MAÎTRISÉ

Les investissements sur mesure s’adaptent quant à eux à vos besoins et peuvent répondre précisément à votre cahier des charges. Un produit structuré est constitué d’éléments modulables basés sur les marchés sous-jacents, le niveau de protection du capital, le risque visé et l’objectif de rendement associé, la devise, la maturité de placement ou encore le type de distribution. Les rendements visés dépendent de ces variables et sont généralement compris entre 1 % et 15 % voire au-delà dans certains cas. Pour ce type de placement, le niveau de capital garanti dépend de la structure choisie.

Associés à d’autres classes d’actifs dans une stratégie globale de placement de trésorerie, les produits structurés présentent toutefois des avantages certains afin de profiter d’opportunités de marché.

 

CRU 2021 : 2020 EN MIEUX ?

Tout porte à croire que l’année 2021 sera la continuité de l’année précédente. Bien qu’en hausse depuis le début d’année, les taux restent à des niveaux historiquement bas. Il faudra attendre encore quelque temps avant que les banques centrales ne remontent leurs taux directeurs sérieusement et que cela ait un impact sur les produits de placement sécurisés. De ce point de vue il est plus que jamais nécessaire de se diriger vers des solutions plus dynamiques pour placer les liquidités moyen-long terme de votre entreprise.

Classement des meilleurs rendements en 2020

Le S&P500 oscille déjà à +12% sur 2021. La vaccination anti-Covid est en cours d’administration au niveau mondial. Les activités commerciales et touristiques devraient pouvoir repartir de plus belle cette année, avec un effet “rattrapage” assuré. Cela profitera aux marchés actions et à l’immobilier professionnel à travers les SCPI de rendement.

Toute PME, association, fondation ou holding patrimoniale ayant un horizon de placement de trois à dix ans se verra récompensée d’être investie habilement, au moins pour une partie de leur excédent de trésorerie.

*source: Fédération française de l’assurance

**source: pierrepapier.fr

Sur le même thème

Quelle stratégie de placement pour 2021 ?

Quels placements pour la trésorerie d’une SCI ?