Avec le bon déroulement de l’activité et l’absence de retards de paiement, l’entreprise génère de la trésorerie excédentaire. En tant que dirigeant, il convient de s’interroger sur l’utilisation à faire de ces liquidités supplémentaires, en vue d’optimiser la gestion de l’entreprise et maximiser le profit

En effet, en utilisant ses excédents de trésorerie, l’entreprise crée de la valeur et s’enrichit en parallèle à l’exercice de son activité. 

De fait, utiliser les excédents de trésorerie plutôt que laisser ces liquidités dormantes est une stratégie saine et usuelle dans une PME, ETI ou grand compte, mais aussi dans une holding patrimoniale. 

Qu’est-ce qu’un excédent de trésorerie

Concrètement, on parle d’un excédent de trésorerie quand le besoin en fonds de roulement est couvert par le fonds de roulement de l’entreprise et que le cycle d’exploitation génère un surplus de liquidités. 

Ce surplus ; cet excédent de trésorerie correspond à ce que l’on appelle la trésorerie à moyen terme ou la trésorerie à long terme. On parle aussi de réserves de trésorerie.

Notez qu’il possible de maintenir la trésorerie long terme à disposition de l’entreprise tout en la faisant fructifier : en la plaçant sur des supports financiers spécifiques que nous vous détaillons plus bas dans cet article. 

Comment gérer ses excédents de trésorerie 

Voici les 6 leviers pour optimiser sa trésorerie long terme : 

  1. Le placement financier
  2. L’avance en compte courant d’associés
  3. L’escompte pour paiement anticipé 
  4. Le financement de nouveaux investissements
  5. La prise de participations
  6. L’achat immobilier
  • Placer son excédent de trésorerie (placement financier)

La solution la plus évidente consiste à placer ses excédents de trésorerie afin d’en obtenir une rémunération sous forme d’intérêt. Le type de support sera fonction du ratio risque / rémunération souhaité. Pour une partie de sa trésorerie, le chef d’entreprise peut opter pour des supports financiers à disponibilité immédiate. De même, lorsque le gérant a une bonne visibilité sur ses besoins, il peut aller chercher plus de rendements sur des produits moins liquides et plus dynamiques.

En tant que dirigeant, il est impératif de vous faire accompagner par un professionnel de l’investissement financier d’entreprise pour acquérir des supports adaptés à votre vision du risque. 

Les principaux placements de trésorerie d’entreprise sont : 

 

Les principaux placements de trésorerie d’une holding patrimoniale sont :

  • Le contrat de capitalisation : horizon de placement à long terme avec ratio risque/rémunération variable selon le support choisi, disponibilités à moyen-long terme (4 ans minimum).
  • La SCPI : horizon de placement à long terme avec ratio risque/rendements variable selon le support choisi, possibilité de rémunération supérieure à celle des produits financiers. 
  • Les produits structurés : horizon de placement à long terme avec un ratio risque/rémunération variable selon le support choisi, disponibilités à court terme en cas de besoin – rendement jusqu’à 10 %.

 

 

  • Effectuer des avances en compte courant (groupe de société)

Pour les entreprises appartenant à un groupe de société (holding), il est possible d’utiliser les excédents de trésorerie pour effectuer des avances en compte courant d’associés vers une autre entité du groupe, avec une clause prévoyant un taux de rémunération. 

Les avances en compte courant sont généralement remboursées rapidement, à moins que l’activité de l’entreprise débitrice se dégrade rapidement. 

Les contrats d’avance en compte courant sont spécifiques et doivent être rédigés avec l’aide d’un professionnel pour garantir leur conformité avec la législation. 

  • Obtenir les escomptes pour paiement anticipé

Cette option de gestion de trésorerie consiste à régler en avance les fournisseurs qui proposent un escompte pour paiement anticipé. Le taux d’escompte tourne généralement autour de 3 %, ce qui en fait une solution très intéressante. 

L’escompte n’est évidemment possible qu’avec des fournisseurs qui fixent des délais de paiement et un taux d’escompte pour paiement avant échéance (à vérifier dans les conditions de vente ou à négocier).

  • Le financement de nouveaux investissements

Un excédent de trésorerie est une opportunité de lancer une nouvelle politique d’investissement (l’excédent peut servir d’apport dans un plan d’emprunt proposé aux partenaires financier). Le financement de nouveaux investissements peur concerner l’achat de nouveau matériel et outil de production, le lancement d’une activité nouvelle (nouveau produit, nouveau marché…). Il doit évidemment se justifier au regard de la vision et de la stratégie de développement de l’entreprise.

  • La prise de participations

L’entreprise peut utiliser son excédent de trésorerie pour investir dans le capital de sociétés et startups tierces. Cette stratégie de prise de participation est intéressante lorsque l’entreprise investit dans des organisations qui présentent un intérêt synergique (exerce une activité connexe, développe une technologie intéressante pour l’entreprise…).  

  • L’achat immobilier

Utiliser l’excédent de trésorerie pour acquérir un bien immobilier est une stratégie intéressante, notamment si l’entreprise y exerce tout ou partie de son activité : elle économise alors le poste fixe d’un loyer immobilier au profit d’un titre de propriété. Lorsque l’activité cesse, l’entreprise peut louer les lieux à d’autres professionnels. L’achat immobilier d’entreprise peut concerner des bureaux, un local commercial, un entrepôt… 

Pour protéger le bien d’une éventuelle procédure collective et pour optimiser la fiscalité, il sera intéressant de passer par un montage juridique de SCI.   Pour en savoir plus sur les avantages de la SCI dans le cadre d’un achat immobilier d’entreprise, lisez nos articles :

Comment gérer un excédent de trésorerie, en conclusion

En conclusion, il faut retenir que le levier optimal d’optimisation d’un excédent de trésorerie est celui qui correspond : 

  • à votre vision de dirigeant
  • à la stratégie de développement de l’entreprise
  • au montant d’excédent concerné

FAQ Gestion de trésorerie d’entreprise

Qu’est-ce que la trésorerie court terme ? Peut-on faire du placement de trésorerie court terme ?  

La trésorerie court terme est la trésorerie servant à financer le cycle d’exploitation et globalement les besoins de trésorerie à court terme (on place le curseur à moins d’1 an). Par sécurité, les dirigeants ont des réticences à sortir cette trésorerie des comptes de l’entreprise. Il est néanmoins possible de la faire fructifier tout en la maintenant disponible via des placements dans des produits financiers spécifiques tels que le compte courant rémunéré ou le compte à terme à durée courte. 

Quels sont les critères d’une bonne gestion de trésorerie  

En tant que chef d’entreprise, pour piloter votre activité et optimiser la gestion de trésorerie, voici 5 indicateurs à suivre : 

  • Les dettes fournisseurs
  • Les créances client
  • Le taux de marge
  • Le niveau du Besoin en Fonds de Roulement (BFR)
  • Le poids des emprunts financiers 

Comment effectuer un suivi de trésorerie 

Le plan de trésorerie aussi appelé tableau de trésorerie ou compte de trésorerie reprend, de manière mensuelle, les flux financiers de l’entreprise, au réel et en TTC : recettes et dépenses ou décaissements, comprenant les charges fixes et variables, le paiement de l’impôt sur les sociétés, des prélèvements sociaux, des taxes, paiement de la TVA ou crédit de TVA, etc. Ce tableau est construit pour le mois en cours et pour les mois à venir (prévisionnels / prévisionnel de trésorerie), ce qui permet d’évaluer précisément le besoin en fonds de roulement. Ce tableau permet aussi de détecter les éventuels problèmes de trésorerie à venir. 

Pour faire des prévisions de trésorerie affinée, il est également possible de faire ce tableau de suivi de trésorerie de manière hebdomadaire ou au jour-le-jour.  Il existe de nombreuses solutions sur le marché comme Agicap ou Fygr, l’outil de gestion de trésorerie simple et complet, qui s’adapte à votre manière de travailler.

Gérer la trésorerie, la mission clé du dirigeant

La gestion de trésorerie est la mission clé du dirigeant : pour optimiser les ressources financières de l’entreprise et garantir sa pérennité. 

Gérer et même améliorer la trésorerie revient à gérer les budgets en tenant compte des décalages de paiement et en anticipant les gros décaissements à venir. Elle consiste aussi à prendre des décisions stratégiques au bon moment, en accord avec les finances et la vision de l’entreprise (quand et combien investir dans un plan de communication, par exemple, quels placements financiers choisir selon ses réserves de trésorerie, etc.). 

Le bon sens et les capacités de gestionnaire du dirigeant fondent la réussite de cette mission et globalement la réussite de l’entreprise. 

Sur le même thème

Placements Financiers: Bilan des produits les plus rémunérateurs en 2020 et perspectives pour 2021

Quels placements pour la trésorerie d’une SCI ?